lundi 16 octobre 2017

Le lecteur, le visiteur, le promeneur, le vagabond, le bohémien pourra toujours s'appuyer sur les lignes d'eau tendues à la surface de ce blog. Il pourra ainsi reprendre son souffle. 

Le lecteur, le visiteur, le flâneur, le vagabond, le piéton, le sans-abri pourra s'assoupir ici quelques instants sur les lignes de flottaison colorées.

Le lecteur pourra s'éloigner doucement et dans tous les sens de ce blog fumeux, de ce blog énervant. De ce blog fuyant, éloigné. De ce blog faux. De ce blog affreusement habile. De ce blog horriblement subtil.

Un matin, celui qui passait l'aspirateur ici presque tous les matins, le vieux jeune homme aux jambes de footballeur, à l'éternelle casquette rouge clouée sur la tête a été retrouvé noyé au fond du grand bassin. C'est ce matin.


Il était une fois un blog abandonné. Les herbes et les phrases s'étaient entortillées dans l'esprit du lecteur égaré. L'absurde lui avait fait perdre l'usage de la parole. Mais il venait encore car c'était le seul jardin qui avait échappé au débroussaillage forcené, le seul paysage ouvert sur l'inconnu. Le lecteur pleurait car il ne voulait plus aller travailler.

lundi 9 octobre 2017

1 commentaire :

Je crois que votre ami éditeur se doutait bien que vous teniez une sorte de journal. 
Je remercie (le lecteur remercie) M. le directeur des éditions Séguier pour la beauté de son geste.

dimanche 8 octobre 2017

Rien ne rime avec "triomphe".

- Je suis sûr de presque bien comprendre ce que suggère la citation.
- Oh ! Parlons de ça.

Paul Jorion a presque terminé : "Qui étions-nous ?"
Le thème de la citation sera-t-il abordé ?

Je lirai (je relierai) "Qui étions-nous ?" et la prochaine ordonnance du docteur S. [2015-2016].

Les agents très spéciaux recrutés par le "capitalisme" fréquentent les blogs,  par exemple. Ils analysent, trient, s'approprient, recyclent, éliminent. Ils récupèrent, transforment, pillent. Ils camouflent, ils cachent. Ils observent, là en ce moment, le blog de NDSMF, par exemple. Le blog du marquis est analysé, scruté, dévalisé, vandalisé, piétiné. Puis, ils remettent tout en ordre. Le blog du docteur est une mine : là, tout est bon à prendre pour les agents très spéciaux recrutés par le "capitalisme".

Les blogs et tout le reste : c'est comme ça.

Ils sont très forts les agents très spéciaux recrutés par le "capitalisme".

Lisez les deux "lettres de trucs vus" du pas encore capitaliste-de-son-espèce : l'apprenant Arthur Rimbaud : vous verrez bien.

Mouvement, donc.
Une des caractéristiques de l'être humain c'est de nommer les choses (tout le reste, tout ce qui n'est pas humain ne nomme rien : pas si sûr).

"L'apprenant Arthur Rimbaud" (c'est comme ça que je le désigne pour la première partie).

"Le capitaliste-de-son-espèce" (ça me sert à le désigner pour la deuxième partie).

Le nom ne m'est pas encore venu pour le désigner entre la première et la deuxième partie.

Pas mal, non ?

Je me tords un peu sur le tapis (je n'ai pas de tapis) quand certains (pas tous) le nomment simplement "Arthur".
Je me tords à nouveau un peu sur le tapis (je n'ai pas de tapis) quand certains (pas tous) le tutoient.

C'est comme ça.

vendredi 6 octobre 2017

Combien sommes-nous à nous être aperçus qu'il manquait un "pas" dans le titre ?
Je remue dans tous les sens le titre : est-ce que je le comprends bien ? 
Le commentaire n'est pas une passion de la tête mais la tête de la passion : ça marche aussi ?
Comment naît la conscience ? 
La loi morale ?
La raison ?
Un de mes ancêtres a organisé le premier réseau de poste en Europe et moi je poste des trucs de temps en temps ( je caste des trucs aussi de temps en temps).

Je ne crois pas avoir la passion de la tête (la passion, mon dieu) mais la tête de la passion : c'est quoi ?(me demande ma tête).

mardi 3 octobre 2017

Ce soir, je caste. Je caste sur Netflix. Je caste : The Bad Batch.
Comme ma dulcinée (dans la vie je n'emploie jamais ce mot) m'a bloqué sur WhatsApp : ce soir je caste sur Netflix : The Bad Batch.
Hier soir j'ai encore casté. Je caste pas mal en ce moment. First They Killed My Father c'est ça que j'ai casté sur Netflix hier.
Eh bien voilà, ce film est sur le plan stylistique exactement le même que Jessie film d'après une nouvelle de S. King que j'avais casté aussi sur Netflix la veille.

vendredi 29 septembre 2017

Qui a acheté de la langue de bœuf fraîche lundi ou tôt mardi matin à Charleville-Mézières ?
















Les faits
La langue de bœuf fraîche a été retrouvée mardi en fin de matinée, perchée sur la croix de la tombe. C'est un usager du cimetière et non un salarié qui l'a découverte et a immédiatement appelé la police. 

Les services de police mènent depuis une enquête pour tenter d'identifier le ou les auteurs du fait. L' enquête de voisinage n'a pour l'heure encore rien donné.

Dégradation ? Profanation ? Dans l'attente d'éléments, le fait en lui même n'a pour l'heure pas été qualifié.

Des fusils, des parapluies, de la vaisselle galonnée d’or. Tout ce qui brille. Tout ce qui brille surtout. A peu près tout. Mais pas d'instruments de chirurgie. 
Le capitaliste-de-son-espèce ne s’occupe pas d’instruments de chirurgie.
Vous voyez ça dans Blood Meridian or the Evening Redness in the West. Avec des Indiens d'Amérique. Imaginez des Indiens avec des scalps humains en guise de boucles d’oreilles et quelques manuels de grammaire nationale française, par exemple, en guise de selles pour leurs chevaux. 

Écrire (et tout le reste) c'est pareil.

Translater ce moment indicible : faire quelque chose de ce moment parfait : quand les Indiens foncent.

Envoyez-moi la Grammaire nationale mais comme emballage seulement : ça ne vaut pas le port.

Le professeur qui vacille sur un certain point : comment va-t-il ?

Les comptes-rendus de M. Homais, toujours.

L'œil gauche cerné d'un truc viride. L'œil droit cerné d'un truc viride aussi.

Vas-y Frankie.

À compléter ou à retrancher.

jeudi 21 septembre 2017


Prochain article : La naissance de l'Association des rassis de Rimbaud. Avec en cadeau de bienvenu le premier numéro de la revue Rimbaud mort-vivant


dimanche 17 septembre 2017

Voyage à l'autre

Je vais lancer une pétition pour la réouverture de l'espace commentaire de mon docteur : c'est trop dur de rester comme ça sans médecin de campagne.

mardi 12 septembre 2017


Voyage à l'autre


Le promeneur ou le voyageur ou même le lecteur s'assure de la solidité du pont. C'est un geste inconscient — un geste inscrit dans la séquence du promeneur ou du voyageur ou même dans la séquence du lecteur.
Avant d'avancer, le promeneur ou le voyageur ou même le lecteur tape un peu des pieds pour voir si ça tient.
Vous avez déjà fait ce geste.
Et là, dans le texte de Franz Kafka, le pont se retourne. Le pont se retourne à cause de la douleur. Le pont se retourne pour voir qui lui a fait ça.
– Qui m'a fait ça ? demande le pont, en se retournant.
Les rochers muets fixent le promeneur ou le voyageur ou même le lecteur  là-haut.
Je dis : – Mais enfin un pont : ça ne crie pas, ça ne tremble pas, ça ne claque pas des dents. Un pont ça ne parle pas. 
– C'est vrai, dit-t-elle, en saisissant fervemment mon poignet droit.


lundi 11 septembre 2017


Guy de Maupassant considérable :
... avec une espèce de démangeaison de baisers qui vous chatouillent les lèvres.
Homais a lu "Ce cochon de Morin" !

L'intertexte...

dimanche 10 septembre 2017


Pourquoi Verlaine l'appelle Homais ?


Le pharmacien Homais nous a laissé un traité de 72 pages (ça passe vite) sur  la fabrication du cidre. J'ai ce traité de "pomologie" (annoté de la main de qui-vous-savez) sous les yeux : c'est un grand moment.
Le lecteur fidèle se croirait dans "Une saison en enfer".

vendredi 8 septembre 2017


Est-ce que Gustave Flaubert aurait pu faire dire à Monsieur Homais : "Il faut être absolument moderne, Bovary. Absolument moderne." ?


dimanche 3 septembre 2017


"Revolver" est presque un palindrome.
Malheureusement le trou de balle (la lettre "o") est mal placé.

vendredi 1 septembre 2017



« Lorsque l’on considère SÉPARÉMENT chaque partie d’un sujet multiple, on met le verbe au singulier ». 
C'est pas du Bovarysme ça !

jeudi 24 août 2017


Je me méfie toujours un peu des effets d'annonce. Pour moi le coup de revolver (je n'approuve pas cette expression même si je ne saisis que trop bien l'allusion à une célèbre querelle bruxelloise) cela ne peut être qu'une chose : la lecture de la quarantaine d'annotations de la grammaire nationale par la main de l'apprenant Arthur Rimbaud. Cela ne peut être que ça. 
Ce livre, ce manuel, cette grammaire traîne partout chez les Rimbaud : toute la famille l'ouvre, la consulte. 
La consulte encore. 
Même Frédéric, le dernier de la classe, jette une paupière étonnée sur cette grammaire puis la referme.
Pourquoi cette grammaire ne serait-elle pas le livre du devoir des poètes de sept ans ? Je traduis : pourquoi ne pas imaginer cette grammaire des familles comme le livre du devoir ?


Prenez-le comme vous voulez  : ce commentaire c'est mon coup de main, mon coup de fourche. Vous ne pourrez jamais envoyer ce commentaire par la fenêtre.


L'image est tronquée exprès.
Le Bovarysme est la forme la plus exquise...


jeudi 13 juillet 2017


J'étais assis à côté de Laure Adler l'autre soir : - Ne vous dérangez pas (elle m'a dit).
Très longue, très belle, très blonde, très maigre, très voix.

Chère Elly (on ne se préoccupe pas assez de son abonnées) en lisant le rapport de Paumée je me suis dit que vous pouvez en faire quelque chose.

dimanche 9 juillet 2017


Avignon, oui. Mais pour après se vautrer dans la merde.












































Antigone m'a réconcilié avec l'humain pendant disons un gif de 2 heures. Oui. Mais pour après se vautrer dans la m....
Notre envoyée spéciale sur place ici.




jeudi 22 juin 2017

Post-Exotique moins 21, moins 22 et Post-Exotique 15


L'auteur principal aperçoit dans son carnet jaune ces quelques phrases adressées à Michel Dancoisne-Martineau, consul honoraire de France à Sainte-Hélène : Le 23 Octobre 1876 le Wandering-Chief fait escale à Sainte-Hélène, reprend le large le jour même et arrive à Queenstown (Irlande) le 6 décembre. La présence d'Arthur Rimbaud à bord est assez largement discutée. Dans le monde réel Arthur Rimbaud n'a pas plongé dans l'océan. Il n'a pas signé le livre d'or de Longwood. Dans l'autre monde (peut être le seul qui compte) poursuivons la conversation avec Gilbert Martineau. Pour nous cette biographie d'Arthur Rimbaud en préparation et non écrite par votre père existe. Vos fleurs de Longwood en disent beaucoup à ce sujet. Laissez-les vivre leur vie étrange, laissez-les nous parler. L'auteur principal ne reconnaît pas son écriture.

Dans le carnet principal de l'auteur principal il y a ces quelques mots qui ne sont pas de l'auteur principal :
Monsieur le consul de France à Sainte-Hélène, dans " La chambre noire de Longwood " vous vous excusez d'interrompre une extravagante conversation entre Gilbert Martineau et Jean-Paul Kaufmann. Cette conversation porte sur la présence du poète Arthur Rimbaud à Longwood House . Je vous serez infiniment reconnaissant de faire partager à tous les lecteurs de Rimbaud et aux visiteurs de l'Empereur tout ce que vous savez sur le sujet.
Très Cordialement ,
(signature illisible )


— Comment l'éditeur principal tombe sur un texte inachevé de l'auteur principal intitulé sobrement : Le poète Arthur Rimbaud et le fantôme de l'empereur Napoléon s'entretenant sur le plateau venteux de Longwood de la fin de l'histoire — Comment ce texte, dont la principale qualité est d'être inachevé, se retrouve, dans des circonstances simples et banales, entre les mains du lecteur principal — Pourquoi sa disparition définitive, quelque part dans un pays exotique de l'hémisphère nord, n'intéresse personne — Pourquoi est-ce si peu important pour la suite de l'histoire que le consul honoraire de France à Sainte-Hélène tienne encore 3 ans sur son île et égale ainsi le record de Robinson Crusoé.

























Prochainement : Emmanuel Macron ivre (un piéton, rien de plus...)

jeudi 8 juin 2017


Le sonnet du trou de verdure m’a occupé quelques heures il y a quelques jours. Ou bien il y a quelques jours le sonnet du trou de verdure m'a occupé quelques heures. Je ne sais pas encore.
Le végétal, donc.
Donc, je suis un trou.

dimanche 16 avril 2017





Les pages avec Jésus comme personnage principal sont écrites au même moment : pourquoi ne se placeraient-elles pas (pas n'importe où) à la place des nombreuses pages blanches de l'impression définitive ?
Est-ce si saugrenu, bizarre, idiot, faussement subtil, extravagant, d'envisager une hypothèse pareille ?
Le pas-encore-capitaliste-de-son-espèce a supprimé des pages : manque d'argent ?
Blackboulez-moi puis faites l'expérience. Insérez les pages au bon endroit. Lisez. C'est toujours un bon moment. C'est déjà pas mal.

samedi 18 février 2017

Il faut résister. Il faut résister à la tentation de répondre au tweets de Donald Trump.

Les subtils : j'en ai assez des subtils.

Tout ceux qui ont laissé des commentaires négatifs à la suite des tweets de POTUS ne risquent rien pour le moment.

Je ne peux pas m'empêcher de lire les tweets de Donald Trump.

Je me demande pourquoi je n'ai pas écrit (à 56 ans) un premier roman ou quelque chose comme ça.

Le personnage principal descend les marches comme un surfeur glisse sur les vagues (les métaphores...)

Les tweets de Donald Trump sont toujours construits de la même façon.

Les tweets de Donald Trump ne sont pas subtils.

Mon premier roman ne doit pas être subtil.

Les tweets de Donald Trump.

J'apprends à l'instant que l'homme pourrait devenir immortel en 2045.

Banana plantation : 300 000 T en 2016 pour l'Ethiopie.

Il n'y a pas de classe de sixième A ou de troisième A.

jeudi 16 février 2017


Seul, concentré, léger



Les vagabonds. J'écris. Mouvement. Mon roman sans cesse médité. Mouvement. Un passant. Je passe. Je descends. Mouvement. J'écris. Ô Romanesques amis : les marches, donc.

mardi 14 février 2017


États neutres


Ce jeudi, le candidat LR, après un meeting mercredi à Compiègne, devait faire campagne à Limoges mais pour « un problème d’agenda », il s’était rabattu sur Clermont. Brice Hortefeux confie son embarras : « On s’est téléphoné samedi et je lui ai dit que la réalité était dure , à savoir qu’on se fait engueuler des deux côtés : par ceux qui nous reprochent de le soutenir et par ceux qui nous accusent de ne pas nous engager assez pour le défendre ».

mardi 7 février 2017


Moi
— Combien sommes-nous là, en ce moment. Combien sommes-nous à lire, à cause de vous : "Les Vagabonds" ?

Lui
— Je ne sais pas, une trentaine ?


L'apprenant Arthur Rimbaud : le piéton, le vagabond, le fils de Vitalie Cuif. 

Celui qui a écrit : "les Assis" a donc lu fervemment et dans tous les sens : les pages sur Cervantès (vagabond), sur Rousseau (vagabond), sur Clément Marot (vagabond), sur Rabelais (vagabond).

Mouvement, donc.


lundi 30 janvier 2017


The Hand

Husband's hand on your ass, classy.

The poorest taste possible!  Posting photos of your husband's hand on your shiney ass, while refuge children are dying!  WOW!

His hand on your butt is a bit much for someone who presents herself as an elegant lady, don't you think?




samedi 28 janvier 2017


Maintenant que la fenêtre des commentaires est fermée : le commentateur facétieux peut commenter. Ce n’est pas qu’avant le commentateur facétieux ne pouvait pas commenter : il commentait. Mais maintenant que la fenêtre des commentaires est fermée : le commentateur facétieux peut commenter à sa fantaisie. Ce n’est pas qu’avant le commentateur facétieux ne pouvait pas commenter à sa fantaisie : non ce n’est pas ça.
C’est que maintenant la fenêtre des commentaires est fermée.
……………………………………………………………………………………………………

Je suis un lecteur facétieux : j’ai lu le roman que FS n’a pas écrit. J’ai lu le roman — la fenêtre de la pièce principale fermée. Il neigeait sur l’Europe, voyez-vous : une neige industrielle. La neige industrielle recouvrait l’Europe exactement comme les taches brunes recouvrent la peau du léopard. Je lisais le roman que FS n’a pas écrit. La composition du texte était exactement comme les taches brunes qui recouvrent la peau du léopard.

dimanche 22 janvier 2017


Qui étions-nous ?


Pour le lecteur facétieux : aucun doute : " Le vaisseau extravagant " c'est mieux que " Le bateau ivre ".
D'ailleurs Verlaine ne fait aucun lapsus : il dit le titre du poème du sauvageon un peu spécial : comme il faut.
Pareil pour "Vagabonds". "Vagabonds" fait parti de "Une saison en enfer" : Verlaine ne fait aucun lapsus. Pareil pour les pages avec Jésus comme personnage principal : les pages blanches de "Une saison en enfer" n'étaient pas si blanches que ça.

Je remercie Boris (monsieur le Maire de Charleville-Mézières) pour son Like sur Twitter.






[Retranscription] : À l'occasion de sa visite dans les Ardennes, François Hollande a visité le musée consacré à Arthur Rimbaud à Charleville, sa ville natale.

Ce jour là les trottoirs étaient mouillés mais pas à cause de la pluie : nous attendions le car. Ta mère rentrait avec quelques lycéens d'un voyage absolument scolaire à Charleville-Mézières. 
Ton père, toi et moi : nous attendons. Retrouvailles, embrassades : je suis muet. Ta mère me parle : Rimbaud, Charleville, un kiosque : je ne dis rien : les trottoirs sont mouillés mais pas à cause de la pluie. Elle : Enfin peut-être c'est mieux de ne pas avoir lu Rimbaud. Moi : Les trottoirs sont mouillés, je note.

jeudi 5 janvier 2017


Qui étions-nous ?




Arthur Rimbaud : le Cuif errant (la formule est d'Alain Borer). 
La neige de pollution ou neige industrielle est un phénomène chimique et météorologique : une couche de neige recouvre le sol d'une zone géométrique. 
Vous êtes géographe. 
Je me demande si l'inventeur de la formule : "Arthur Rimbaud, le Cuif errant" lit les articles du blog : Enluminures Painted Plates.
Les paysages, les grands-parents du narrateur font le bonheur du lecteur : il est 06:33. Il fait très froid. Je viens de lire votre article. Je commente.