lundi 2 septembre 2013

De l'utilité de créer des personnages presque fictifs — 3

video

3 commentaires:

  1. Sans coulisse : pas de théâtre.

    RépondreSupprimer
  2. C'est ce qui manque un peu dans le magnifique reportage de Virginie : Les coulisses. Ça sent pas assez les coulisses (On entend bien une ou deux voitures qui passent, le silence de Roland Jaccard, mais cela n'est pas suffisant. Il manque les coulisses.)
    K.role pour les voix c'est un peu la même chose n’est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  3. oh là là, cher Alfonso, OUI... je me débats avec cela. Revoir Godard... (nous sommes peut-être tous contaminés, terrorisés par le visible, le manifeste, le paraître, la transparence). Plus de séparation, dehors/dedans, privé/public, personne/personnage, alors... plus de place pour l'autre. Si tout l'espace est envahi par la scène, alors il n'y a plus de scène, donc plus de rêve...

    RépondreSupprimer

[La grand’salle du château.]

Entrent Hamlet et plusieurs Comédiens.

HAMLET
Dites, je vous prie, cette tirade comme je l’ai prononcée devant vous, couramment ; mais si vous la braillez, comme font beaucoup de nos acteurs, j’aimerais autant faire dire mes vers par le crieur de la ville. Ne sciez pas trop l’air ainsi, avec votre bras ; mais usez de tout sobrement ; car, au milieu même du torrent, de la tempête, et, je pourrais dire, du tourbillon de la passion, vous devez avoir et conserver une modération qui lui donne de l’harmonie.