mardi 15 juillet 2014

De l'utilité de créer des personnages presque fictifs — 36

4 commentaires:

  1. L'atelier de poésie ou la poésie de l'atelier ?
    ça fait plaisir de voir ce site bouger à nouveau.
    Je vous souhaite un bel été.
    Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a façon et façon de se tenir dans le désordre (j'ai retenu cette phrase de Marie Richeux) il y a façon et façon de dévaler la pente (ça c'est Thoams) : c'est possible de construire une trompette dans une tige de pissenlit (pareil) (et pourquoi une trompette ne redeviendrait pas une tige de pissenlit ?)
      Très chère Carole (et miette et rolle et rolle) j'ai pensé à La Route, au Royaume: là je lis l'épreuve non corrigée de la Part des Nuages.
      Le Jésus de Renan doute au début de la dernière semaine mais avec élégance (je crois qu'il faut montrer comment les choses se font : je crois qu'il faut montrer que ça)
      (vous avez corrigé la poutre, la paille : j'ai vu ça, par exemple)

      Supprimer
  2. "La paille dans la poutre" est un poème de Adrian Miatlev. :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là j'ai downloadé le fichier mp3 en son wave.

      Supprimer

[La grand’salle du château.]

Entrent Hamlet et plusieurs Comédiens.

HAMLET
Dites, je vous prie, cette tirade comme je l’ai prononcée devant vous, couramment ; mais si vous la braillez, comme font beaucoup de nos acteurs, j’aimerais autant faire dire mes vers par le crieur de la ville. Ne sciez pas trop l’air ainsi, avec votre bras ; mais usez de tout sobrement ; car, au milieu même du torrent, de la tempête, et, je pourrais dire, du tourbillon de la passion, vous devez avoir et conserver une modération qui lui donne de l’harmonie.